Courrier du pays de retz

12 août 2021 - 0 - édité par Jean Yves BUSNEL

Courrier du pays de retz


PHOTOS. Quatre Pen Duick à Pornic pour la 16e édition des Voiles de tradition

Parade maritime très attendue, la 16e édition des Voiles de tradition, organisée par le Yacht Club Royal Old de Pornic, a eu lieu lundi 9 août. Retour en images…

Les frêles esquifs ont fait sensation auprès du public.
Les frêles esquifs ont fait sensation auprès du public. ©Hervé PINSON

Par Rédaction Courrier du Pays de RetzPublié le 10 Août 21 à 9:03 Le Courrier du Pays de RetzMon actuSuivre

Comme à l’accoutumée, une quarantaine d’embarcations de différents types ont pris part part aux 16e Voiles de tradition, lundi 9 août 2021, à Pornic (Loire-Atlantique).

Pour cette édition exceptionnelle marquée par la participation des quatre Pen Duick entretenus et gérés par l’association Éric Tabarly, c’est aussi le souvenir de celui qui fit rimer Pen Duick avec l’adjectif emblématique qui marquera tout particulièrement l’événement.

Pen Duick II
Pen Duick II. ©Hervé PINSON

Histoire maritime

Parmi la douzaine d’embarcations d’origines diverses naviguant dans le sillage de la vedette de la SNSM lors de la traditionnelle parade dans le Vieux Port, les amateurs de beaux bateaux ont également pu admirer quelques ancêtres lancés voilà plus de 70 ans : Minahouet II (1912, classé Monument historique ), Clapotis (1920, protégé), Colomba (1929, labellisé), Martroger III (1933, classé Monument historique) et Farewell (1947, protégé).

Certains ont voulu voir les bateaux de très près en paddle.
Certains ont voulu voir les bateaux de très près en paddle. ©Hervé PINSON

Ont également fait partie de cette parade, des bateaux conçus par les célèbres architectes marins Eugène Cornu, Maria Humblot, Philippe Harlé et René Lodovici ainsi que des Tofinou.

Des membres de l’association locale Coques en bois y ont présenté aussi leur propre bateau ainsi que des embarcations remises en état par l’association. C’est le cas de Jolie Marion, une ancienne annexe de langoustier mauritanien de 7 m reconvertie pour la pêche de plaisance et dotée d’un pont, d’un poste avant et d’un coffre arrière, d’un gréement de cotre aurique et d’un moteur de 43 chevaux.

Jolie Marion sous les flashs des appareils photos.
Jolie Marion sous les flashs des appareils photos. ©Hervé PINSON

Les quatre Pen Duick 

Pen Duick signifie « petite tête noire » en breton. C’est le nom que l’on donne également à la mésange noire. Il s’agit d’un cotre aurique de 15 m conçu en 1898. Acheté en 1938 par Guy, père d’Éric qui le cède à celui-ci en 1952 à l’état d’épave. C’est à bord de ce voilier restauré que le navigateur disparaît en mer en juin 1998.

le Pen Duick II est un voilier conçu pour la course avec lequel Éric Tabarly remporte la Transat en solitaire de 1964, devant « l’imbattable » Francis Chichester, devenant ainsi une référence mondiale.

Pen Duick et Pen Duick III.
Pen Duick et Pen Duick III dans le vieux port de Pornic. ©Hervé PINSON

Le Pen Duick III est une goélette à la coque en aluminium et le voilier le plus récompensé d’Éric Tabarly. Enfin, Pen Duick V est un voilier monocoque de course à ballast conçu pour la Transpacifique en solitaire de 1969 qu’Éric Tabarly remporte avec 11 jours d’avance sur son suivant.Parade dans le vieux port, lundi 9 août à partir de 16 h suivie d’une démonstration de sauvetage et de mise à l’eau d’un radeau de survie par la SNSM. Dislocation des bateaux vers 17 h 15.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Le Courrier du Pays de Retz dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.