Résumé du CA de Coques en bois du 12 novembre

Bilan saison 2018 : différentes activités se sont déroulées cette année avec la présence de Coques en bois : Ride In Pornic, la Fête de la mer, les Insolites à Bouin, les régates du Bois de la Chaise (mais CEB a été peu représentée), les Journées Européennes du Patrimoine

Bilan financier : Fête de la mer et Journées du patrimoine ont rapporté au total un peu plus de 2500 euros.

Vide-grenier :  le 9 décembre 2018 : appel à faire des gâteaux !

Préparation AG du 9 février 2019 :

* L’assemblée générale aura lieu le samedi 9 février 2019, à 9 heures, au Val Saint-Martin.

     * Une assemblée extraordinaire suivra immédiatement l’assemblée générale pour le travail qui aura été fait sur les statuts (modification), lors du prochain CA qui aura lieu le mardi 4 décembre à 20H à la Maison des Associations (salle Tartifume).

Point sur les ateliers :

* Jean-Paul a pris en charge l’élaboration d’une demi-coque de lougre, Véronique s’occupe des produits de décoration, Daniel installera le moteur de Dorade fin novembre.

* Dominique expose l’état dans lequel est Kerfiu. La restauration couterait de 10 000 à 20 000 €. Il est décidé de faire appel à l’expertise d’Henri Gendron, ancien charpentier de marine de Noirmoutier, membre de la Chaloupe, pour avoir son avis sur l’état du bateau et la faisabilité de sa restauration.

Calendrier 2019 des événements nautiques : voir le site internet www.coquesenbois.com

Informations portuaires :

* 3 AOT au port pour CEB : Anelor, Dorade, Jolie-Marion.

Questions diverses :

* Le CA décide de ne pas accepter un don : P’tit Bout ; les couleurs à venir pour Dorade (coque en blanc, lice et préceinte vert-bleu, rouge, comme Jolie-Marion) : à prévoir la révision de l’hélice d’Anelor.

Le compte-rendu intégral de ce CA est accessible aux adhérents sur le site internet via un mot de passe à solliciter auprès de Jean-Yves : jy.busnel@sfr.fr

5 commentaires sur “Résumé du CA de Coques en bois du 12 novembre

  1. Autant donner le mot de passe par mail à tous les adhérents de ceb ? Cela évitera à Jean -Yves de répondre à chaque demandeur.
    Dans le bilan il y a aussi les 10 ans de ceb à Pornic , les fêtes sur la Vilaine ou plusieurs 4 bateaux des ceb ont participé pendant une semaine.

  2. Préambule.,,

    C’est bien la première fois en cinq ans que je reçois un PV du Conseil d’administration, et cela fait bientôt un an que j’ai demandé les statuts et règlement intérieur. Alors merci, merci.,Messieurs (malheureusement il manque de dame certains les ont chassées,,)
    Certains ont semble-t-il entendu, ou d’autres craignent les prémices d’une houle qui monte et acceptent pour préserver leur place quelques compromis. Que n ‘hennit, j’en prend acte,,,

    Alors j’aimerai participer à cette consultation…. j’aurais pu adopter le style de » la voie de la bonté et du pouvoir de Lao Tseu 533 av JC i ou bien la forme anaphorique du pamphlet j’accuse d’Émile Zola 1898 après J.-C. mais j’ai choisi humblement la légèreté heureuse (certes acide mais volontairement constructible) ,,,
    ,Et comme le disait George Orwell écrivain et journaliste authentique
    «  Parler de la liberté n’a de sens qu’à condition que ce soit la liberté de dire aux gens ce qu’ils n’ont pas envie d’entendre. »

    Donc voici,,,

    Sur l’air de la chanson de Boris Vian ( accompagnement viole de gambe,,)
     » On n’est pas là pour se faire « engueuler » on est la pour joyeusement partager.
    Au gré du texte vous pouvez remplacer le verbe « engueuler »( fort trivial j’en conviens) :par » dominer, être dénigré,,rabrouer, infantiliser, ne pas être écouter, déresponsabiliser,.manipuler, emberlificoter… ….etc malheureusement…., »

    Ode au partage retrouvé…..

    Où en est-il du temps, pas si lointain nonobstant où une bande de braves gens bavardaient,riaient, déconnaient tout en rénovant dans un garage nos premières coques en bois.. ?
    Où en est-il du temps où l’ambiance respectueuse de chaqu’un, biodiversité aidant, assemblait, vissait,calfatait notre belle Marion. ?
    Où en est-il du temps où les apéros, pique-nique, ballades en baie se faisaient tout spontanément… ?

    Refrain : «  on n’est pas là pour,,,,,,,.

    Pourquoi est il venu le temps où des Ego s surdimensionnés, des projets inappropriés, des coups de gueule déplacés ou ceux qui confondent association et entreprise ne ment ,que la retraite n’est pas faite pour dupliquer ce qui nous a endoctriné,.Réplique de systèmes qui nous ont épuisés,,, ?
    Pourquoi est il venu le temps où sur plus de 140 adhérents seulement 3 étaient carénant, ou les sorties en mer, en bien rassemblement peinaient à se faire tout simplement,,,, ?
    Pourquoi est t il venu le temps où le changement radicalement, remettrai en mouvement là où trois personnes parlent et le reste se taisant, là ou des personnes valables assurément sont poussés vers la porte dédaigneusement,,, ?

    Refrain : «  on n’est pas là pour,,,,,,

    Pourquoi ne viendra-t-il par le temps ou en remplacement un collectif plus souple en sous-groupes opérant changera ce climat sans transition radicalement ?
    Pourquoi ne viendrait-il pas le temps où la joie, l’écoute, la sympathie, retentiront sur le quai l’herminier, au clion partagé, aux bateaux de l’asso dévasés, aux événements spontanés ,,,
    Pourquoi ne viendrait-il pas le temps vigilant où notre propre vie peut s’arrêter d’un instant,,, alors prenons chaque moment comme une once de joie qui peut guérir les maux à temps

    Épilogue :

    Pour les puristes veuillez excuser mon CV de compétences. les formes sémantiques ou littéraires de l’ode poème lyrique grecque (strophe anti strophe et épode) ne sont point respectées…. oh malheur sur moi !!!

    et puis quand tout peut finir dans un sourire dans une chanson,,, et que certains évoquent le patrimoine maritime,,,il était coutumier dans les « classes laborieuses » pêcheurs, paysans, artisans, ouvriers, d’affubler avec une perfide bienveillance, un surnom fort juste ma foi et croquant à merveille le personnage que l’on donne à voir ou à entendre ( ptit Louis, grandes pattes, sans secousse, trou percé, la paix, l’ange de Camoël…)

    oui ? vous pensez à quoi ?!!!!!

    Ah oui… Moi ?,,,,,,et bien moi,,,ce fut « Trafalgar » »

    Bonne soirée à tous

    1. Je te rejoins et je pense à un surnom entendu ; donné par les classes laborieuses( pêcheurs, paysans, artisans, ouvriers) surnom fort juste ma foi et croquant à merveille le personnage « le fossoyeur »

      Pourvu que cela ne soit pas aux dépends de coques en Bois !!

  3. salut Gilles, l’ange de Camoël te salue !
    ce que tu dis tout haut (et que beaucoup pensent tout bas) mérite réflexion à coup sur.
    à bientôt sur les quais

  4. l’ Avocat du diable ……
    Comme le chantait Boris Vian,  » on n’est pas là pour ce faire engueuler, mais pour faire la fête avec nos potes ou regarder le défilé, des bonnes intentions, des bons gestes.
    Novice et candide, je souscris à cette occasion pour cautionner l’ ambiance agréable et laborieuse du Clion, sans taylorisme,ni » surbooking  »

    Et de saluer cordialement et respectueusement les membres fondateurs..

    Jean-Max

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *