Pas de bigue, mais des bras !

A défaut de bigue, cette engin à trois pattes servant autrefois à mâter les navires, ce sont des bras qui sont requis ce samedi matin, 1er juillet, pour poser le mât de Jolie-Marion. Pour que tout ce passe au mieux, une équipe d’une dizaine de personnes est nécessaire. Rendez-vous à 9 heures au Hangar à bateaux pour le transport, à bras, des différents espars et des voiles. Compte-tenu du travail déjà effectué il y a huit jours, l’ensemble devrait se mettre en place sans coup férir… Il restera à régler les cap-de-mouton une fois le mât en place.

Des derniers travaux de peinture, sur les boîtes à feux, et de matelotage, avec la confection d’un oeil de pie sur le haut de la chute de la grand’voile, ont été menés ce jeudi.

A l’agenda des prochains jours : réunion planning pour les sorties d’Anelor ce lundi 3 juillet à 18 h, au Hangar à bateaux. Des sorties à bord de Yoyo sont toujours possibles. Prendre contact avec Marc au 06 80 73 09 75.

JCLB

IMG_1083 IMG_1084 oeil de pie

 

Vandales

Vandale, de nom propre, est devenu nom commun, synonyme de malpropre, entre autres. Ce dimanche matin, tout le vocabulaire du Capitaine Haddock n’y aurait pas suffis pour qualifier les malfaisants (autre synonyme de vandale), Ostrogoths et Bachibouzouks (autres contemporains des Vandales), qui ont  délibérément largué les amarres de Yoyo et de Jolie-Marion, les poussant dans le Vieux port. Heureusement courant et vent n’étaient pas leurs alliés. Mais découvrir à l’heure matutinale des viennoiseries, et heureusement à pleine-mer, nos deux bateaux bord à bord le long du quai du radier, et contrairement aux règles d’amarrage, le plus gros semblant protéger le plus petit comme une canne couvant son caneton, et les deux sans amarre, cela fait tout bizarre…

Au moteur pour l’un, à la godille pour l’autre, les deux fugueurs bien malgré eux, sont revenus à leurs postes d’amarrage.

Ce matin également, des intrus (le mot est faible) ont été chassés du bord d’Hateya par des pêcheurs  à la ligne. Des faits similaires se sont déjà produits sur d’autres bateaux il y a quelques semaines.

Ces actes manifestement ciblés, sont-ils à rapprocher de ceux dont viennent d’être victimes certains panneaux de l’expo photos de la ria ? Mystère et boule de gomme et inutile de se perdre en conjectures. Les faits sont patents et la vigilance de tous les adhérents de Coques en bois, passant nuitamment ou dès potron-minet sur les quais, s’imposent pour vérifier les amarrages ou tout élément suspect sur les bateaux de l’association mais aussi sur ceux des autres propriétaires.

JCLB

Jolie-Marion : le gréement prend forme

Ce samedi matin 24 juin, une équipe de gréeurs a transformé le pourtour du Hangar à bateaux en plate-forme de travail. Objectif : avancer de façon significative sur la garde-robe de Jolie-Marion pour qu’elle soit « fin-prêt » pour la Fête Grand Norven le samedi 22 juillet prochain à Piriac.

Au menu de ce samedi matin : présentation et coupe des cordages aux bonnes dimensions et travaux de matelotage. Confection notamment d’oeils épissés (et oui, on dit des oeils en la matière…), de bittes-de-chien (terme qui eu beaucoup de succès auprès des gamins de l’école des Moutiers lors de la Quinzaine saléee !), de bonnets turcs pour finir les épissures et autres pommes de tournevire pour empêcher les drisses de filer. Au menu également, fourrage avec du bitor et… du coaltar plein les mains pour Jacky !

L’atelier continue ce jeudi matin à partir de 9 heures au Clion, avec en parallèle un atelier « moteur hors-bord » avec Marc et Dominique.

Le matage de Jolie-Marion est prévu pour ce samedi 1er juillet, à l’étale de pleine-mer, soit vers 10 h 30. Merci de venir nombreux car plusieurs paires de bras vont être nécessaire pour mener à bien cette opération et tenir, qui le mât et le glisser dans son emplanture, qui les haubans et les fixer provisoirement aux cap-de-mouton, qui l’étais.

JCLB

20170624_100321_resized 20170624_100257_resized 20170624_104313_resized 20170624_110158_resized

Photos : Patrick Durand

CA de CEB : bilan de la Quinzaine salée

Ce mercredi 21 juin, le Conseil d’administration de Coques en bois s’est réuni pour tirer un bilan de cette seconde édition de la Quinzaine salée : « globalement positif ».

Tout d’abord dans le partenariat avec la Ville : elle a pris en charge certaines dépenses, comme la réalisation des affiches, les nuitées de Joshua au nouveau port, le gardiennage des stands dans la nuit du 16 au 17 juin, l’invitation et le vernissage de l’expo photos et la réalisation des photos elles-mêmes. Et en amont un long papier dans le magazine municipal.

Au premier rang des satisfactions, celle des équipages extérieurs qui tous sont repartis enchantés de leur accueil à Pornic et nous ont assuré qu’ils reviendraient l’an prochain pour les 10 ans de Coques en bois, les 26 et 27 mai. À  noter que le  Martroger et Joshua ont enregistré respectivement 400 et 200 visites bord à quai durant leur séjour pornicais. Joshua recevant par ailleurs, deux classes de l’école primaire Eric Tabarly des Moutiers. La présence de La Nébuleuse a aussi permis  de rappeler que le port de Pornic peut accueillir des bateaux de travail, en sus de ceux de pêche, engagés dans une activité économique émergente : le transport de marchandises à la voile.

Autre satisfaction, la soirée du Souper marin, quai L’Herminier, avec une bonne ambiance musicale. Une première qui appelle un renouvèlement l’an prochain.

Les sorties en mer, réalisées à trois reprises, ont aussi répondu à l’attente des visiteurs. Le jeu du poids de l’hélice constituant un produit d’accroche auprès du public. Et bien sûr, le stand des produits dérivés, grâce à toutes celles et ceux qui s’y succèdent, a connu son attrait habituel.

Enfin, malgré la faible participation du public, l’initiative, « Les marins invitent les paysans » a permis de semer une graine collaborative qui ne demande qu’à croître.

La Quinzaine salée permettant de présenter nos produits dérivés, nos jeux et de proposer des sorties en mer à plusieurs occasions, le bilan financier est en rapport : il présente un résultat net de 3 000 euros, incluant 10 adhésions à Coques en bois.

Des recettes, qui pour une part, vont permettre d’achever l’armement de Jolie-Marion avec pour objectif sa participation à la Fête du Grand Norven (à qui nous devons bien ce retour), le samedi 22 juillet prochain. Pour préparer cette navigation, et avant tout terminer de gréer le bateau, rendez-vous ce samedi 24 juin à 9 h,  au Hangar à bateaux.

Par ailleurs, le CA s’est aussi penché sur les prochains rendez-vous permettant à Coques en bois de conforter son assise financière (et de se doter des moyens de sa politique et non de subir la politique de ses moyens) avec la tenue du stand des produits dérivés lors  de la Fête de la mer (dimanche 6 août) et de la Fête de la margate (samedi 19 août). Des Doodle seront mis très prochainement en place pour organiser les quarts…

Les deux autres événements répondant aux mêmes objectifs, mais plus lointains dans le calendrier, étant les Journées Européennes du Patrimoine des 16 et 17 septembre et le vide-grenier organisé par Coques en bois (une première), salle polyvalente de Sainte-Marie-sur-mer le dimanche 3 décembre.

JCLB

_PAT6984r

Photo :Patrick Durand

Chaud, très très chaud !

Très très chaud ce samedi 17 juin, pour le dernier jour de cette Quinzaine salée 2017. Une chaleur qui n’a pas aidé à la participation du public à cet événement qui mariait gens de mer et gens de terre. Néanmoins de bons moments de partage ont pu se dérouler entre l’Esplanade la ria et le Hangar à bateaux et d’amicales relations réaffirmées entre marins et paysans. Les polos Coques en bois continuant de susciter de l’intérêt, désormais on devrait en voir portés de l’autre côté de la Manche et de la Mer Celtique.

Cette journée à aussi été l’occasion de parachever le gréement de Jolie-Marion, notamment en passant plusieurs couches de vernis sur les espars. Jolie-Marion devrait se trouver dotée de son gréement définitif le premier week-end de juillet. Ainsi, la Quinzaine salée, qui a débuté sous le crachin breton s’est terminée sous un soleil saharien…

Mais l’expo du Club Photos de Pornic, qui tiendra son assemblée générale annuelle mardi prochain au Hangar à bateau, se poursuit dans le Jardin botanique de la ria.

JCLB

20170617_145802_resized 20170617_145618_resized 20170617_150245_resized 20170617_110521_resized 20170617_113224_resized 20170617_111721_resized 20170610_084739_resized

Photos Patrick Durand

Les marins invitent les paysans ce samedi

Ce samedi 17 juin, dernier jour de la Quinzaine salée 2017 sur le thème « les marins invitent les paysans », en partenariat avec l’association « Produit en Pays de Retz ». Des animations situées sur deux pôles : l’Esplanade de la ria et le Hangar à bateaux Coques en bois. Entre les deux, le cheminement piétonnier du Jardin botanique avec l’exposition du Club Photos de Pornic sur « Les métiers liés à la mer » et dans les alvéoles qui bordent la rivière de Haute-Perche des démonstrations ou à défaut des « montrastions » de savoir-faire ou d’objets de marine en bois, histoire de rappeler que les bateaux naissent en forêt et boucler la boucle avec la terre.

Les paysans et producteurs du Pays de Retz feront déguster leurs produits qu’il sera possible d’emporter. Et bien sûr ils ou elles parleront de leurs métiers et de leurs savoir-faire. Sont annoncés : Hélène Landron et ses fromages de brebis, Caroline Honoré et son safran de la Côte de Jade. Ce samedi matin, Christophe Lavois de la Brûlerie de Pornic parlera café. Et à des heures plus raisonnables pour déguster leurs produits, Laurent Guitteny du Domaine de la Coche et Vincent Hérissé du Moulin de la Touche, sortiront les tire-bouchons. Quant à M Desveronnières de l’Earl des Primevères, il fera découvrir une viande de race bovine peu connue dans la région, la Black Angus.

Fixés sur des planches obtenues en débitant des arbres qui étaient auparavant là où se situe le chantier de construction d’immeubles rue du Canal, différentes pièces, fabriquées par les adhérents de Coques en bois, montrent le travail du bois dans la restauration de bateaux de travail : poulies, caps-de-mouton, cabillots, taquets, varangues, membrures ployées et rivetées, encornat. À  cela va s’ajouter la fabrication de cordages et le matelotage, sans oublier le gréement de Jolie-Marion qui sera peaufiné à cette occasion et n’aura plus que quelques centaines de mètres à parcourir pour trouver place à bord. Et si les bateaux naissent en forêt, les p’tits bateaux permettent de rêver aux plus grands, voire d’aider à les concevoir : c’est le rôle des demi-coques qui seront taillées sur place.

Les peintres du collectif « Peintres et marins » seront aussi de la partie, ainsi bien sûr que le Club Photo et Pornic Histoire rappellera le passé maritime de Pornic, et des époques où les marins et les paysans se côtoyaient sur les bords de la ria.

À partir de 10 heures, et sans discontinuer, jusqu’à 18 heures, Esplanade la ria, Jardin botanique et Hangar à bateaux de Coques en bois.

JCLB

numérisation0002 numérisation0003 Produit en Pays de Retz recto numérisation0001

Fin prêt pour samedi

Samedi 17, dernier jour de la Quinzaine salée 2017 sur le thème « les marins invitent les paysans », en partenariat avec l’association « Produit en Pays de Retz ». Des animations situées sur deux pôles : l’Esplanade de la ria et le Hangar à bateaux Coques en bois. Entre les deux, le cheminement piétonnier du Jardin botanique avec l’exposition du Club Photos de Pornic sur les métiers liés à la mer et dans les alvéoles qui bordent la rivière de Haute-Perche des démonstrations ou à défaut des « montrastions » de savoir-faire ou d’objets de marine en bois, histoire de rappeler que les bateaux naissent en forêt et boucler la boucle avec la terre.

Fixés sur des planches obtenues en débitant des arbres qui étaient auparavant là où se situe le chantier de construction d’immeubles rue du Canal, différentes pièces, fabriquées par les adhérents de Coques en bois, montrent le travail du bois dans la restauration de bateaux de travail : poulies, caps-de-mouton, cabillots, taquets, varangues, membrures ployées et rivetées, encornat. A cela va s’ajouter la fabrication de cordages et le matelotage, sans oublier le gréement de Jolie-Marion qui sera peaufiné à cette occasion et n’aura plus que quelques centaines de mètres à parcourir pour trouver place à bord. Et si les bateaux naissent en forêt, les p’tits bateaux permettent de rêver aux plus grands, voire d’aider à les concevoir : c’est le rôle des demi-coques qui seront taillées sur place.

Rendez-vous pour les lèves-tôt à 8 heures, au Clion, pour le transport de ce gréement et autres matériels. Sinon, sur place à partir de 9 heures. Merci à toutes celles et ceux qui peuvent s’associer d’une manière ou d’une autre à l’événement.

JCLB

IMG_1014 IMG_1015 IMG_1016 IMG_1017

Aquarelles d’archi

Suite à la journée passée à Pornic par des étudiants en architecture navale (cf post antérieur), des premières aquarelles nous sont parvenues via leur prof’, Gildas Plessis. D’autres devraient suivre et il est possible d’en envisager leur exposition publique dans un cadre qui reste à déterminer. Par exemple, dans l’ancienne caserne des pompiers, rue des Sables, en préfiguration de la future Salle de la Marine ou à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine.

JCLB

Rappel : n’oubliez pas de renseigner le Doodle pour la dernière journée de la Quinzaine salée de samedi prochain « Les marins invitent les paysans ». Merci.

Va-pas-trop-vite

Kerfiu

Aquarelles : Matthieu Arthaud (Va-pas-trop-vite et Kerfiu)

 

Belle lumière et calme plat

Belle lumière matutinale en ce dimanche 11 juin à l’heure des croissants. Joshua était déjà parti et donc point de croissants pour son équipage… Calme plat aussi dans le port après l’effervescence d’hier après-midi avec les norias des Coques en bois.

Reste néanmoins une dernière échéance dans cette Quinzaine salée, celle de samedi prochain et notre invitation lancée aux paysans et à l’association Produit en Pays de Retz à participer à cet événement maritime. Un Doodle, à ce jour non renseigné est mis en place pour ce dernier coup de collier… Merci d’y répondre pour conclure en beauté cette Quinzaine Salée qui aura d’ores et déjà marqué de son empreinte ce début de saison estivale.

JCLB

Resized_20170611_073704

Photo Jean-Michel Dampierre

Beau temps, belle mer

Beau temps ce samedi 10 juin pour quelques heures de sorties devant l’entrée du port de Pornic à bord des bateaux Coques en bois, sous le regard du premier magistrat de la ville embarqué à bord de Joshua. Des navigations sans prétention qui font le bonheur des visiteurs découvrant Pornic, mais aussi des néo-Pornicais qui trouvent là une manière de voir leur ville sous un autre angle. Le stand des produits dérivés à quant à lui rempli son office et a contribuer de bonne façon à abonder la trésorerie de l’association.

La journée s’est terminée par la visite commentée par Patrick Durand, président du Club Photos de Pornic, de l’exposition de photos sur le thème des métiers de la mer présentée dans la ria pour plusieurs mois.  Un apéritif offert par la mairie de Pornic lors de ce vernissage a marqué la fin de la première semaine de cette Quinzaine salée, de façon amicale et conviviale. Une façon aussi de faire nos adieux à Joshua et à son équipage qui ont pris bonne note des dates des 10e Rencontres Coques en bois 2018 avec la ferme intention d’y participer (pour mémoire les 26 et 27 mai)

Prochain rendez-vous de la Quinzaine salée, samedi 17, Esplanade de la ria et au Hangar à bateaux avec l’initiative, « les marins invitent les paysans ». Ces derniers venant faire déguster leurs produits.

JCLB

IMG_0995 20170610_174853 Resized_20170610_180934 Resized_20170610_180512 Resized_20170610_183451