Anode d’Anelor et pomme de touline

Anelor vient  de faire un petit séjour sur le radier pour le changement d’anode. Une opération menée  sous la houlette de Mocko. A noter : prochaine réunion planning d’Anelor lundi 27 février à 18 h, au Hangar à bateaux.

Par ailleurs, Christine et Olivier Coullon qui séjournent à Dubaï pour des raisons professionnelles nous ont adressé cette photo de pomme de touline, prise dans le vieux port d’Umm Al Quwain, le plus petit émirat des Pays Arabes Unis. Le matelotage n’a pas de frontière…

JCLB

20170216_135316 20170218_122303r

Photos : Mocko ; Christine et Olivier Coullon

Pas de vacance durant les vacances

Vacances ou pas, les adhérents de Coques en bois n’en ont cure ! « Pas de vacance pendant les vacances ! » Tel est le mot d’ordre lancé par les Stakonoviste du marteau et de la scie (pas de la faucille, faut quand même pas déconner !). Pas de vacance donc dans le maniement des outils pour avancer les restaurations de Dorade et de Yoyo en ce lundi matin, 13 février. Signe aussi et surtout d’un bon engagement en faveur des bateaux de l’association.

Pour ce qui concerne Dorade, c’est la serre de bouchain qui est l’objet de toute les attentions pour être déposée proprement et faciliter la pose des membrures neuves. En effet, cette longue pièce de bois courre tout au long de l’intérieur de coque, proche du niveau de la ligne de flottaison, et bride le dessus des membrures, une fois celles-ci posées et sur laquelle vient s’appuyer le plancher. Mais quand elle est en place, très difficile de glisser de nouvelles membrures entre elle et les bordés, au risque d’endommager ces derniers ; d’où la dépose de cette serre. Un travail finement mené par Bruno et Jean-Yves. Et pendant ce temps, Louison, fignolait les  romaillets, ces « petits bouts » de bois, ajustés pile-poil à la forme des cavités à boucher sur la lice.

Quant à Philippe, il ponçait la baume de Yoyo. Petit canot certes, mais grandes attentions quand même…

JCLB

Serre de bouchain Louison coupant Philippe ponçant

Photos floues : JCLB

L’eau bout pour Dorade

Ce jeudi 9 février, Coques en bois vient de vivre une grande première technique : la mise en place d’une membrure ployée. Appelée aussi « membrure bouillie » car la membrure, longue pièce de bois d’1,70m de long sur 4cm de large et 2.4 cm d’épaisseur en acacia, est placée dans une étuve (Voir photo 1). Le fond de celle-ci est empli d’eau et au contact d’un feu de bois, l’eau boue, la vapeur s’échappe par le haut de l’étuve (dont le bouchon n’est pas totalement hermétique), et la vapeur d’eau assouplit le bois. Temps de « cuisson », environ 3 heures (la littérature spécialisée indiquant 1 heure de chauffe par cm d’épaisseur).

Une fois prête, la dite membrure est alors mise en place, puis fixée sur les bordés. Pour respecter la construction initiale, le choix des rivets en cuivre s’imposait, plutôt que des vis. Le maintien de la membrure et  son ployage avant fixation ont été possibles grâce à un système ingénieux de presses, inventé et réalisé par Daniel, tout comme l’étuve (photo 2). Une fois en place, il n’y a plus qu’à poser les rivets à l’aide d’une bouterole (l’outil ad-hoc) qui matte une coupelle sur la pointe du rivet. (photo 3). Plus facile à écrire qu’à faire, surtout quand la contre-bouterolle est une haltère… Cette première pose ne constitue qu’une première étape d’un processus de tâtonnement expérimental. Lequel ne peut qu’aller en s’améliorant puisqu’il est prévu de poser 30 membrures qui viendront doubler celles qui sont déjà en place et auxquelles on ne touche pas. Prochaine échéance, le jeudi 2 mars. Le chantier est ouvert au public de Coques en bois…

JCLB

DSC_1093 DSC_1097 DSC_1101 DSC_1105

Photos : François Bastard

Fourrage, sciage et BBQ

Animé : une fois de plus l’atelier du Clion l’a été ce jeudi, comme d’ailleurs ceux des autres jours de la semaine : ceux du lundi matin et du samedi matin. Avec notamment, sciage des avivés d’acacia pour en faire des membrures à destination de Dorade et fourrage des haubans de Jolie-Marion. La pluie n’a nullement gênée la cuisson des saucisses sur le feu de bois extérieur et la coque de Jolie-Marion a protégé la tablée des courants d’air ! Du travail bien fait, dans la bonne humeur et la convivialité. Toute la philosophie de Coques en bois… Une philosophie qui sera rappelée ce samedi à partir de 9 heures à l’occasion de l’assemblée générale de l’association, salle polyvalente du Clion.

JCLB

Débit membrures Dorade IMG_20170202_115901 IMG_20170202_125142 IMG_20170202_125657