Du bois dont on fait les bateaux

Les bateaux naissent en forêt. Coques en bois n’a pas eu à arpenter les forêts pour trouver du bois : rue du Canal deux chênes attendaient d’être mis à bas dans la perspective du chantier du futur hôtel. Avec l’accord du maire de Pornic et de la Sela, ces deux arbres ont été coupés par nos soins il y a un peu plus d’un an et entreposés à Frossay aux bons soins de l’association « Anciennes mécaniques du Pays de Retz », présidée par Rémi Hamon. En effet, il se trouve que cette association, elle aussi à caractère patrimonial, puisque restaurant d’anciennes machines agricoles et autres tracteurs. En 2014 elle a remis en service une scie à grumes datant de 1905, provenant de l’ancienne usine paimblotine d’importation de bois Hallaust et Gutzeit.

Ce samedi 28 janvier, les marins ont donc prêté main-forte aux terriens pour débiter ce bois, et notamment les parties courbes, dans un objectif de charpenterie de marine, au plus grand étonnement des terriens peu habitués à rechercher et valoriser les troncs courbés et les branches fourchues !

Certes ce bois n’a pas la qualité « hébénisterie » mais il va servir, entre autre et pour  partie, à refaire  les bancs de nage de Dorade. Il va aussi être utile à des fins pédagogiques lors de la prochaine Quinzaine salée. De plus les « déchets » alimenteront le feu lorsqu’il faudra confectionner les membrures bouillies pour Dorade. Enfin, et c’est peut-être là le plus important, cette action permet de poursuivre notre partenariat avec l’association des « Anciennes mécaniques du Pays de Retz ».

Cette opération de coupe sera renouvelée prochainement car il reste encore du bois, dont un gros tronc, à débiter en long…

JCLB

DSCF9232 DSCF9237 IMG_5036 DSCF9240

Photos : Claude Chauvet et Daniel Guilbaud

 

Deux Daniel pour un Yanmar

9 h 30 ce jeudi 12 janvier 2017, une opération attendue avec impatience commence : la mise en place d’un moteur pour Jolie-Marion. Avec l’aide complice des amis et voisins du service festivités de la ville de Pornic et de leur chariot-élévateur, le moteur Yanmar acquis la semaine dernière s’élève au-dessus de son berceau. Guidé dans les airs par nos deux Daniel (Guilbaud et Bourez), il ne reste alors qu’à rajouter les silent-blocks, le faire descendre lentement mais sûrement. la phase suivante va consister à ajuster le bati-moteur pour finaliser la mise en place.

JCLB

Photos : Patrick Durand et JCLB

Première submersion de l’année 2017

Subrepticement, presque sans rien dire, si ce n’est quelques rafales de vents à 50 km/ d’Ouest, et une chute assez brusque de la pression atmosphérique vers les 16 h 30, avec une hauteur d’eau annoncée de 5,80 m à 16 h 42,  et hop, la première submersion du quai L’Herminier vient de naître sous le coup de 17 h, suscitant quelque affolement sur le quai et quelques coups de téléphones amis annonçant l’événement et craignant pour les bateaux de Coques en bois. Moyennant le relevage de pares-battages et de pneus, le resserrage des amarres de pointes sur les deux bateaux au catway, les coques sont parées pour une éventuellement surcote matinale avec un niveau d’eau prévu à 5,98 m à 4 h 49. Comme la pression atmosphérique remonte à raison de 0,4 hPa à l’heure, le risque d’aggravation semble s’éloigner. Cependant, comme toujours en pareil cas la vigilance reste de mise, et pour certains, le réveil va sonner de très bonne heure !

Nota : les données proviennent des sites « maree-info » et « meteo-saint-brevin.fr »

JCLB

sub2-12janv2017 sub3-12janv2017 sub1-12janv2017

Moteur

Après quelques vicissitudes et tentatives de reconstituer un moteur opérationnel et fiable avec deux bases identiques, mais qui au final comportaient les mêmes défauts et risques de failles et de  pannes, la magie des sites de vente en ligne a opéré et a permis de se procurer localement une belle occasion, en adéquation avec  les finances de l’association. Ce moteur Yanmar de 42 cv  et ayant tourné pendant peu d’heures, va prochainement trouver place à bord de Jolie-Marion, moyennant peut-être une adaptation du berceau moteur déjà en place. Début de réponse, jeudi prochain à l’atelier du Clion.

Et puisqu’il est question de finances : les calendriers muraux 2017 Coques en bois sont toujours disponibles au prix de 5 euros…

JCLB

moteur-yanmar

Bout-dehors

Le bout-dehors de Jolie-Marion est presque terminé et provient d’une belle filiation : celle du goémonier Reine-d’Arvor, qui veille bien malgré lui sur le Hangar à bateaux, rue du canal. Coupé à la (bonne) longueur et aminci par Christian, il s’articule sur la bitte à l’étrave et se trouve maintenu en position par une ferrure qui elle aussi provient de Reine-d’Arvor… Jolie-Marion doit encore passer chez le barbier pour agrémenter son bout-dehors d’une paire de moustaches et d’une sous-barbe, pour qu’en navigation l’espar ne joue pas les filles de l’air.

Mais bout-dehors ou boute-hors ? Ce terme bout-dehors, qui désigne cet espar mobile qui pointe quasiment à l’horizontale à l’étrave de nombreux bateaux et sur lequel vient s’amurer le foc, a le don d’énerver sérieusement Jean Merrien, l’auteur du « Dictionnaire de la mer », relatif au « langage des marins (et à) la pratique de  la voile ». Pour lui, ce terme bout-dehors qui date du XIXe siècle, est « plus qu’un contresens, une hérésie antimaritime ; jamais en marine, un espar ne s’est appelé un bout ; laisser les « bouts de bois » aux terriens ! » s’insurge-t-il. L’origine du mot attesté, selon son dictionnaire, au XIVe siècle, vient du verbe bouter, porter hors. Selon le « Dictionnaire Gruss de marine », le terme exact, et ancien, est bien boute-hors. L’amiral Willaumez dans son « Dictionnaire de marine », écrit au XIXe siècle, met les deux termes en parallèles, mais place bout-dehors avant boute-hors. Reste qu’aujourd’hui, dans le langage marin, c’est l’acception bout-dehors qui prévaut et qui a bouté le boute-hors… Ainsi, le « Guide des termes de marine » du Chasse-marée ne cite que le premier terme. Et tant qu’à sortir les dictionnaires, le pluriel de bout-dehors est bouts-dehors (Dictionnaire Gruss de marine).

JCLB

bout-dehors1 bout-dehors2